L’ODEUR DE LA MALADIE

Liens sponsorisés
L’ODEUR DE LA MALADIEL’ODEUR DE LA MALADIEhttps://www.lebelage.ca/ma-sante/prevention/lodeur-de-la-maladie

De nombreuses études l’ont démontré ces dernières années: certaines maladies peuvent être détectées par l’odorat à un stade relativement précoce. Et pas toujours nécessaire d’avoir le nez fin!

Voici un court palmarès de ces signatures olfactives:

• Acidocétose diabétique (une complication du diabète): odeur de pomme ou encore de fruit pourri.

• Fièvre typhoïde: odeur de pain.

• Fièvre jaune: odeur d’étal de boucher.

• Rubéole: odeur de poulet plumé.

• Diphtérie: odeur sucrée.

• Scrofule (une sorte d’affection tuberculeuse): odeur de bière rance.

Il a également été prouvé que certains cancers modifient l’odeur corporelle des malades, bien que celle-ci ne soit pas toujours détectable par un nez humain.

Enfin, une récente recherche britannique a identifié pas moins de 17 molécules odorantes caractéristiques de la maladie de Parkinson, décrites comme «un parfum à l’odeur musquée».

Mais puisque rien ne saurait remplacer un véritable diagnostic médical, on n’hésite évidemment pas à consulter un médecin en cas de doute.

Lire la suite:
https://www.lebelage.ca/ma-sante/prevention/lodeur-de-la-maladie
Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.

VISITEZ le bel age

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.