Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
Linen Chest - Solde Week-end

Potagers Urbains : Quelques Conseils pour Récolter des Légumes Moins Pollués

Liens sponsorisés
Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le https://www.consoglobe.com/potagers-urbains-recolte-legumes-pollues-cg
Potagers Urbains : Quelques Conseils pour Récolter des Légumes Moins PolluésAfficher le site

Potagers Urbains : Quelques Conseils pour Récolter des Légumes Moins Pollués

Avoir un potager en ville, c’est possible ! Mais pour déguster des légumes issus de ces potagers urbains sans danger, quelques précautions s’imposent !

Depuis quelques années les potagers urbains se sont fortement développés. Ils sont désormais à la portée de tous les citadins, à condition de pouvoir disposer d’un petit espace : jardin partagé, jardin ouvrier ou encore terrasse ou balcon, le potager urbain trouve sa place un peu partout.

En revanche, il est davantage soumis à la pollution. Mais pour réduire l’assimilation des polluants par les légumes, il existe tout de même quelques astuces.

Potagers urbains : quelques précautions à prendre pour déguster de bons légumes
Quel bonheur de faire pousser ses légumes et de les récolter ! Il n’est pas question de s’en priver, d’autant plus que cela nous garantie des légumes sans pesticides donc meilleur pour notre santé.

Mais qu’en est-il de la pollution urbaine ? Peut-elle contaminer les légumes de nos potagers urbains ?

Attention aux légumes racines
Une étude menée en 2015 par des chercheurs de l’Université du Kansas aux États-Unis a montré que les légumes cultivés dans des potagers urbains pouvaient être consommés sans danger, à condition de prendre quelques précautions.

Les chercheurs ont analysé différents types de légumes : tomates, choux et carottes. En effet, légumes-fruits, légumes à feuilles et légumes-racines n’absorbent pas les polluants de la même manière.

Certains y sont plus sensibles que d’autres.

La majorité des légumes récoltés pendant l’étude contenaient des quantités relativement faibles de polluants et pouvaient être consommés sans danger.

Un problème est tout de même apparu avec les carottes. En effet, leur contamination en plomb était beaucoup trop importante et largement au delà des recommandations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Les chercheurs ont également constaté que les concentrations de plomb et d’arsenic, naturellement présentes dans le sol augmentaient avec l’exposition aux carburants, peintures ou encore pesticides…

Faire pousser ses légumes dans des pots
Cependant, selon le professeur Hettiarachchi en charge de l’étude, ce n’est pas une raison pour que les jardiniers urbains arrêtent de cultiver la carotte.

Premièrement parce qu’ils ne vont pas en manger tous les jours et deuxièmement parce qu’il existe des solutions.

Lire la suite:
https://www.consoglobe.com/potagers-urbains-recolte-legumes-pollues-cg

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher