25 lunchs par semaine, c’est 900 lunchs pour l’année scolaire en incluant les enfants et les parents.
Lors de ma rencontre avec une diététiste au Provigo Saint-Bruno, j’ai compris que je devrais moi aussi me prévoir un lunch même si je travaille de la maison, question de ne pas grignoter n’importe quoi.

Chez nous, on tombe vite dans la monotonie et la répétition. Comment rendre les lunchs amusants et nutritifs?

Comment survivre à autant de lunchs en moins d’un an?

Avec un peu d’organisation. Vous lisez ici la fille ayant le garde-manger et le frigo les plus bordéliques ! Avant la rentrée scolaire, je me donne l’objectif de m’organiser.

J’ai un grand garde-manger et j’aimerais dédier une tablette à des aliments approuvés pour les lunchs.

Nous ne sommes pas du genre à avoir beaucoup de collations du commerce, mais par contre tout ce qui est pains, craquelins, et parfois barre tendres, pour les semaines où l’on n’a pas eu le temps de cuisiner.

Du côté du frigo, j’ai un gros plat (le seul plat Tupperware que je possède en fait, celui format céleri) de légumes pré coupés. Vous pouvez mettre sur la même tablette du yogourt, des morceaux de fromage pré coupés, des fruits, etc.

J’aime réduire le plus possible les emballages, donc j’achète en gros et j’utilise des pochettes réutilisables en tissu ou encore des pochettes de compote également réutilisables.

Commencer l’année avec de bonnes intentions mais…
Je commence toujours l’année scolaire pleine d’ambition et d’idées. Et en cours d’année, on dirait que je perds la route.

Cette année, j’ai bon espoir que ce sera la bonne. J’entame ma 7e année de lunchs scolaires. Depuis l’année dernière, les enfants sont impliqués.

J’aurais dû le faire bien avant puisque mon petit qui entre à la maternelle veut lui aussi participer à la préparation. Mes deux plus vieux seront en 5e et 6e année.

Dernièrement, j’ai eu la chance d’avoir une rencontre avec une diététiste chez Provigo. C’est drôle à dire, mais malgré le fait que je dois gérer plein d’intolérances alimentaires, je n’avais jamais eu recours à un tel service.

En discutant avec elle, je me rends compte que j’aurais dû ! Rencontrer une diététiste, ce n’est pas seulement pour perdre du poids ! En tant que parent, on accumule toutes sortes de données, on lit des livres, mais parfois on a besoin du petit plus d’une personne externe pour être dans le bon chemin et se faire expliquer facilement le comment du pourquoi.

Des recettes, des tableaux et des pamphlets m’ont été remis pour faciliter la compréhension et la préparation des repas.
Je me suis rendu compte que mes enfants ne consommaient pas assez de grains entiers, particulièrement celui qui doit consommer sans gluten.

Je ne sais pas pour vos enfants, mais les miens me regardent de travers s’ils voient des grains dans leur pain !

Ma rencontre au Provigo s’est passée avec mes enfants. Étant donné leurs âges, ils étaient en mesure de comprendre aisément l’information transmise.

La diététiste leur a donc montrer comment créer une bonne collation, les portions pour les différents aliments et ils ont pu être inspirés pour leurs futurs lunchs! On dirait aussi qu’en apprenant les recommandations d’une autre personne plutôt que d’un de leurs parents, c’est plus acceptable pour eux!

Déroulement d’une séance avec une diététiste chez Provigo
Un rendez-vous est d’abord fixé à l’avance. Lors de ma première rencontre personnalisée, d’une durée de 60 minutes, la diététiste a procédé à une évaluation de nos habitudes alimentaires.

Comme mes enfants étaient avec moi, elle a également interagi avec eux et les a impliqués dans les questions. Ensuite, elle nous a proposé divers trucs et astuces pour atteindre les objectifs précédemment ciblés. Nos défis au niveau alimentaire sont tout de même difficiles.

Mon conjoint aimerait perdre du poids, j’aimerais en gagner et mon plus a de multiples intolérances alimentaires (ainsi que mon conjoint). J’ai reçu des documents et des recettes pour aider toute la famille à mieux reconnaître quoi mettre dans nos assiettes.

Suite à la première rencontre, j’ai fait une tournée de l’épicerie avec la diététiste. J’ai vraiment apprécié de faire cette séance de magasinage puisque j’ai souvent tendance à aller vers les mêmes allées et les mêmes produits.

Comme elle connaissait déjà nos besoins et nos objectifs, elle a pu cibler les produits recommandés et nous donner des trucs supplémentaires.

Un coup que l’on est bien informé pour suivre notre plan alimentaire,  il y a un service de suivi en nutrition qui est offert en personne ou par téléphone. Un suivi permet de nous remettre sur le bon chemin et de s’assurer que l’on continue de faire de bons choix alimentaires.

Apprendre les portions avec les grosseurs des poings. Une façon visuelle pour aider les enfants à comprendre et les aider dans leur autonomie pour préparer leurs lunchs.

L’an dernier, j’ai appris à déléguer les lunchs aux enfants, mais on finissait toujours par mettre les mêmes choses. Ma grande se promène beaucoup sur Pinterest et elle adore les lunchs style bouchées.

Elle m’en a parlé souvent l’an dernier, mais je trouvais que c’était plus de travail. Après ma rencontre, j’ai trouvé ça tellement plus simple avec les tableaux classant les fibres, protéines et féculents. Suffit d’avoir des aliments sous la main et d’y aller selon notre humeur.

Collations équilibrées
Les collations sont un gros point faible dans notre maison. Comme mes enfants reviennent tôt à la maison (à 14h40 ils ont les pieds déjà dans l’entrée), ils n’ont qu’une collation à l’école. Ils choisissaient habituellement un fruit. Je croyais que cela était un bon choix seul.

Mais saviez-vous qu’il est préférable d’y inclure une protéine pour mieux soutenir jusqu’au prochain repas? Évidemment, dans la plupart des écoles, il faut éviter les arachides et les noix.

Par contre, vous pouvez vous tourner vers les légumineuses (des pois chiches rôtis c’est super bon par exemple), un mélange de graines (chia, citrouilles ou tournesol comme cette recette de craquelins), un morceau de fromage ou encore du yogourt grec.

Évidemment la liste de protéines est plus longue que cela mais cela me surprendrait que votre enfant ait le goût de manger du poulet en collation.

Exemple de collations
La diététiste m’a suggéré le pudding de chia (avec un fruit par exemple). Il en existe des versions déjà préparées si vous n’êtes pas familier avec une recette maison.

Pudding de chia prêt à manger se déclinant en plusieurs saveurs
Les compotes maison (sans sucre ajouté) sont une option économique et santé lorsqu’accompagnées d’une protéine adéquate.

Privilégiez les grains entiers. Par exemple, ces galettes de riz sont faites de riz brun. Garnissez-les de beurre de tournesol, de citrouille ou autre beurre sans noix, et le tour est joué !

Pssst le popcorn est une excellente source de grains entiers. Il faut juste éviter de le noyer dans du beurre et une montagne de sel. Les enfants aiment le côté ludique de ce choix en plus !

Lire la suite:
https://wooloo.ca/2018/08/20/des-lunchs-amusants-et-nutritifs-simplifies/
Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.

VISITEZ wooloo

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.