Le Nouveau Guide Alimentaire Canadien est sorti! Faites le deuil sur ce que vous avez appris!



Selon beaucoup, il était temps! Le Guide Alimentaire Canadien nous est souvent pointé comme l’ultime référence et pourtant sa dernière version datait déjà de 12 ans et la controverse qui l’entourait n’était pas nouvelle! Découvrons aujourd’hui de nouveaux concepts qui mettent en valeur les études plus récentes et mieux adaptées aux produits actuels, avec moins d’influence de l’industrie agro-alimentaire pour, on l’espère, des meilleures recommandations pour notre santé!

Bien manger. Bien vivre.

Voici le mantra de cette année, qui inclue non seulement l’assiette que nous servons mais également les habitudes alimentaires que nous devrions adopter.

Ici, Finis les Groupes Alimentaires! Il ne s’agit plus de manger des portions présentés sur un graphique arc-en-ciel, il s’agit d’utiliser des proportions saines de produits “vrais”.

 

Le Nouveau Guide Alimentaire Canadien en bref

 

Le Lait existe encore

Si vous avez entendu parler du guide cette année, c’est suite à la peur de l’abandon des produits laitiers qui a un peu fait la manchette au début du mois. Mais non, les laits, fromages, yogourts sont encore bel et bien présents, ils sont juste plus de groupe alimentaire qui leur est réservé et on se sentira moins “obligés” d’en surconsommer!

Mangez plus de végétaux, et buvez plus d’eau!

Le nouveau Guide recommande de consommer davantage de protéines d’origines végétales, et insiste beaucoup sur le choix de boire de l’eau. Il tente également de mettre de côté les produits transformés et surindustrialisés, voici une nouvelle rafraichissante qui l’éloigne bien de ses prédécesseurs (voir plus bas).

Le Mot d’Histoire

“Règles Alimentaires au Canada” en 1949

Le Guide Alimentaire Canadien voit aujourd’hui sa 8e édition depuis sa parution en 1942. À l’époque on ne s’étonne pas qu’il était entrepris dans un contexte de guerre, avec une idée de rationnement, et le slogan “Bien manger, bien se sentir – le Canada a besoin de vous fort” !! Du à des règles qui s’adaptaient difficilement à certaines régions du pays, les réécritures n’ont pas tardé à paraître, avec une première révision dès 1944, puis en 1949 pour renforcer les avertissements de surconsommation. Des éditions très similaires ont ensuite suivies en 1961, 1977 et 1982.

En 1992 le guide alimentaire présente une version toute nouvelle et renforce les 4 groupes alimentaires sur un graphique arc-en-ciel que nous connaissons bien! À cette époque ce que nous savons moins est que la première mouture ne recommandait pas autant de viandes et produits laitiers, mais le Conseil des viandes du Canada, le Bureau laitier du Canada ET l’Office canadien de commercialisation des oeufs se sont farouchement opposés aux portions suggérées qui ont finalement été augmentées.

Les 4 groupes du guide alimentaire canadien en 2007

En 2007 la septième édition nous est présentées après 4 ans de révision. Il conserve les 4 groupes alimentaires et reste très controversé car 4 des 12 membres du comités consultatifs sont issus de l’industrie alimentaire.

Nous voici donc en 2019 avec un nouveau guide complètement réinventé, qui semble prendre un peu plus de distance avec la pression de l’industrie. Est-ce vraiment le cas ou allons-nous apprendre que les coulisses sont plus sombres que nous le pensons? J’espère que non, dans tous les cas je pense qu’il est important d’en prendre bien connaissance et appliquer ensuite notre jugement!

On pourra comprendre pourquoi il s’agit d’un document si controversé, car nous savons bien que nombre d’études sortent leurs résultats chaque année, pleines d’informations souvent contradictoires, souvent financées par telle ou telle compagnie, et donnant lieu à une panoplie de diètes et régimes à toutes les sauces! Avec une moyenne de mise à jour aux 10 ans ou presque, et l’historique de pression par l’industrie alimentaire, il n’est pas anormal de se poser des questions. Profitons donc du nouveau document dès sa sortie pour bénéficier d’un compte-rendu d’actualité sur nos assiettes! Il ne sert à rien de paranoïer sur la source exacte du guide, tant qu’on y applique notre propre jugement et nos propres expériences. Selon moi il est déjà bien meilleur que ce que nous avions jusqu’ici! Pour la suite, on se reverra dans quelques années!

Retour aux nouvelles