Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
Linen Chest - Vente Flash

Un Restaurant Chinois à Volonté fait faillite après 2 semaines et 100,000$ de dettes!

Retour aux nouvelles

Un « Hot Pot » qui revient vraiment pas cher… mais juste pour le consommateur!

Un Restaurant Chinois à Volonté fait faillite après 2 semaines et 100,000$ de dettes

Ils sont populaires même ici, les buffets à volonté. Et pour cause: pour un prix unique et plus que raisonnable, on est assurés de manger à notre faim tout en profitant d’un choix complet pour tous les goûts! Au Québec on y trouve un peu de toutes les sortes de cuisine, entre les buffets « chinois » de tous noms, Vichy, des Continents et j’en passe.

Mais vous est-il déjà arrivé de vous demander comment ces restaurants font pour rester en affaire? Et bien tout dépend de la quantité que les gens mangent! Après tout, ce n’est pas parce que c’est à volonté qu’il faut s’en rendre malade, et avec une bonne gestion des commandes et de la clientèle, c’est un modèle clairement très viable.

Un exemple de mauvaise gestion dans l’anecdote du jour et non des moindres, nous provient directement de la Chine, à Chengu dans la province de Sichuan, où le nouveau restaurant Jiamaner spécialisé en « Hot Pot » (fondue chinoise) a désiré étendre et fidéliser sa clientèle avec une formule spéciale « à volonté », moins répandue dans le pays semble-t’il, et on comprendra pourquoi. Une nouvelle approche qui a coûté cher!

Restaurant Jiamen Hot Pot à Chengu

Le restaurant ouvert depuis seulement Décembre a lancé le 1 juin une promotion permettant pour seulement 120 yuan ( 25$ ) de manger à volonté au restaurant pour un mois au complet! C’était sans compter sur des appétits insatiables, et le fait que la carte de membre, non identifiée, pouvait être facilement partagée avec amis et famille…

Résultat: le Restaurant a du servir jusqu’à 500 clients par jour, avec des files d’attentes dès l’ouverture à 8h du matin et des clients ne quittant pas jusqu’à la fermeture, passé minuit…! Tout ça pour des repas gratuits… ouch! Une demande excédant toutes attentes et prévisions de la part des propriétaires, qui après seulement deux semaines à tenter de tenir la cadence se sont vus obliger de demander de l’aide aux restaurants avoisinants mettre la clé sous la porte avec des dettes s’élevant à 500,000 yuan (environ 100,000$ CAD)…

« Ne sous-estimez jamais notre appétit! »
(vu sur les médias sociaux en réponse à la fermeture…)

On en rit, j’ai moi-même trouvé ça cocasse sur le coup, mais gardons bien une pensée pour les propriétaires! Partir en affaires n’est chose facile dans aucun pays, un restaurant et spécifiquement reconnu comme entreprise très difficile à gérer, et les jeunes propriétaires avaient pourtant une idée bien concrète. Ils admettent avoir su que la promotion ne serait pas directement rentable, mais envisageaient de construire une bonne base de clients réguliers et profiter de l’afflux massif pour négocier de meilleurs prix avec les fournisseurs et aux commerces locaux… ils tirent finalement leur révérence avec grâce, avouant ne pas avoir dormi plus de 2-3h par nuit durant ces 2 semaines folles, mais ne portant pas le blâme sur les clients. »Le plus gros problème n’était pas le comportement non-civilisé des clients, mais plutôt notre mauvaise gestion ». Une leçon pour tout restaurateur!

Alors à votre prochaine visite au buffet n’oubliez pas: le but est que tout le monde mange à sa faim, pas d’abuser! :)

 

Photo du restaurant: static.cdsb.com

Retour aux nouvelles

Inscription
Fermer Afficher