Un mois de "Black Friday" - Le Vendredi Fou s'étend pour sauver une année désastreuse à Montréal!

Ce ne sont pas seulement les restaurants du centre-ville de Montréal qui souffrent, certains mortellement, d'un manque d'employés et de touristes.

La plupart des magasins ont également connu une année désastreuse. Mais ils ont une solution qui, selon eux, pourra aider: prendre le concept du Vendredi Fou et l'étendre sur un évènement extravagant d'un mois.

Il ne s'agit pas seulement d'attirer autant de clients que possible, cela permettra également de respecter la distanciation sociale, comparativement à l'entassement habituel des acheteurs du Black Friday.

«Ils ne veulent pas une tonne de gens en même temps au centre-ville», a déclaré Sheldon Cohen de la boutique Layton Audio.

Layton Audio a été sur Ste. Catherine pendant plus d'un siècle, et Cohen dit qu'il ne fait aucun doute que 2020 se distingue comme une année commerciale terrible, même sur une si longue période.

«N'oubliez pas que beaucoup de personnes qui travaillent dans des immeubles de bureaux ne s'y rendent plus, c'est donc aussi une grande partie de nos activités», a-t-il déclaré.

Habituellement, le Vendredi Fou est le quatrième vendredi de novembre, juste après l'Action de grâce américaine. C'est considéré comme le coup d'envoi de la très importante saison de magasinage des Fêtes.

«Pour un petit détaillant, le Black Friday jusqu'à la saison de Noël peut représenter jusqu'à 50 à 60 pour cent de ses ventes» pour toute l'année », a déclaré Saibal Ray de la Bensadoun School of Retail Management à McGill.

Différents marchands ont différentes stratégies pour élargir la journée. Certains prévoient avoir des offres du Black Friday en cours pendant tout le mois. D'autres auront des jours différents avec des remises importantes.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également exhorté les gens à se souvenir de leurs magasins locaux lorsqu'ils font leurs achats des Fêtes.

«J'invite les Montréalais à faire du shopping local», dit-elle. «Oubliez les grandes entreprises en ligne. Ils n'ont pas besoin de nous.»

Jeudi, CTV News a trouvé quelques personnes faisant exactement cela, c'est-à-dire le contraire de ce que Plante avait espéré. L'un d'eux a déclaré qu'à l'ère de rester à la maison, les achats en ligne étaient «la voie à suivre».

NDLR: Le commentaire de la mairesse versus l'attrait du magasinage en ligne est un peu conflictuel pour nous car nous incitons toujours aux achats en ligne, mais n'oubliez pas que les commerçants locaux vendent aussi en ligne et certains même sur amazon! Nous vous invitons tout de même à vérifier et, si possible, acheter localement! Les détaillants le savent aussi bien, voir la suite...

Les détaillants locaux ont déclaré qu'ils comprenaient le désir des gens de rester à la maison, ils ont donc également amélioré leurs volets de commerce électronique, ainsi que les multiples jours d'offres du Black Friday.

Mais cela rend également important pour un petit magasin d'étaler les ventes afin de pouvoir faire face à la demande.

«Ils ne veulent pas non plus que beaucoup de commandes en ligne arrivent en même temps, donc de leur point de vue, ils veulent répartir les commandes», a déclaré Saibal.

Les marchands de Montréal ont leurs propres conseils pour les acheteurs: s'il y a quelque chose que vous désirez vraiment, commencez à le chercher le plus tôt possible. La pandémie a provoqué des hauts et des bas imprévisibles dans les stocks, alors quoi que vous fassiez, n'attendez pas à la dernière minute!

Publié le

Retour aux Nouvelles
Votre Compte Personnel
Connectez-vous Connexion Facebook
Mot de passe oublié?
Vous n'avez pas encore de Compte?
Inscrivez-vous ici!

- ou -

Inscription et Connexion en 1 clic avec
Facebook
Circulaire en ligne

PREMIERS SUR LES AUBAINES!

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et recevez votre contenu favori par courriel.

Je veux recevoir:

OUI NON
OUI NON
Circulaires
OUI NON
OUI NON
Concours
OUI NON
OUI NON
Recettes