Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 

Laitues romaines contaminées à l’E-coli: les femmes plus à risque

Retour aux nouvelles

Laitues romaines contaminées à l’E-coli: les femmes plus à risque

Une contamination par la bactérie E.coli qui a déjà fait un mort au Canada, touche principalement les femmes, a-t-on appris vendredi auprès des services sanitaires qui demandent aux Canadiens de ne pas consommer de laitues romaines.

«On recommande aux personnes qui se trouvent en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador de consommer d’autres types de laitue que de la laitue romaine jusqu’à qu’on en sache plus sur l’éclosion et la cause de la contamination», indique Santé Canada sur son site web.

Quarante cas d’infections à l’E. coli O157 faisaient l’objet d’une enquête dans cinq provinces de l’Est : en Ontario (8), au Québec (13), au Nouveau-Brunswick (5), en Nouvelle-Écosse (1) et à Terre-Neuve-et-Labrador (13). Les personnes sont devenues malades au mois de novembre et au début décembre 2017. Seize personnes ont été hospitalisées et un décès a été constaté.

La contamination par la bactérie Escherichia coli, apparue depuis un mois et responsable également de plusieurs hospitalisations, s’est nettement étendue sans que «la cause» ne soit clairement identifiée.

Les malades sont âgés de 4 à 85 ans et, dans trois cas sur quatre, «ce sont des filles et des femmes», selon les statistiques.

Ces personnes ont déclaré avoir mangé de la laitue romaine avant les premiers symptômes, achetée sous forme de salade ou déjà conditionnée en magasin, mais aussi au restaurant ou dans des chaînes de restauration rapide.

La bactérie E-coli peut entraîner dans la semaine qui suit la consommation de produits contaminés des diarrhées hémorragiques, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre.

Au total, cinq provinces de l’Est canadien, de l’Ontario à la Nouvelle-Ecosse sur la côte atlantique, sont touchées par cette épidémie d’Escherichia coli O157, a prévenu le ministère de la Santé.

En raison de cas toujours déclarés, «la laitue romaine contaminée pourrait encore se trouver sur le marché, y compris dans les restaurants», selon les autorités sanitaires.

Retour aux nouvelles

Inscription
Fermer Afficher