Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
La Grande Guignolee des Medias

25 Astuces pour Économiser sur L’épicerie

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.pratico-pratiques.com/cuisine-et-nutrition/trucs-et-conseils/25-astuces-pour-economiser-sur-l-epicerie/

25 Astuces pour Économiser sur L’épicerie
Envie de découvrir d’autres trucs pour vous aider à économiser lorsque vous allez au supermarché? En voici 25 aussi simples qu’efficaces!

1. Budgéter
Se faire un budget mensuel et essayer de ne pas y déroger est le premier moyen à adopter pour ne pas trop dépenser. Vous avez du mal à le respecter? Pour vous motiver, mettez de côté l’argent que vous auriez dépensé pour des achats inutiles. La somme amassée au bout de l’année pourra être investie dans un voyage ou dans un projet qui vous est cher.

2. Acheter en grande quantité
Lorsque vous achetez de la viande hachée, des pilons de poulet ou des côtelettes de porc, par exemple, procurez-vous des paquets de format familial. En général, ceux-ci coûtent moins cher. Vérifiez toujours le prix au kilogramme pour vous assurer que vous faites une bonne affaire. Vous n’avez pas besoin d’une aussi grande quantité? Emballez le surplus et congelez-le en vue d’une utilisation ultérieure!

3. Opter pour les marques maison
Le Choix du Président, Sans Nom, Compliments, Selection… à prix régulier, les produits de marque maison sont généralement plus abordables que ceux des grandes marques. Selon Agriculture et Agroalimentaire Canada, ils seraient de 20 à 30% moins chers. Côté qualité, il est souvent difficile de faire la différence, surtout quand il s’agit de produits de base comme le sucre, la farine, le sel, l’huile ou les épices! Alors, pourquoi payer plus pour un même produit?

4. Cuisiner
Faire son propre bouillon de poulet, sa sauce tomate (ou bolognaise) et ses pâtés (viande, poulet, saumon) est une bonne façon d’économiser. Pour éviter que ce soit une corvée, on met quelques dimanches «popote entre amis» à notre calendrier. Ainsi, on peut cuisiner de grandes quantités que l’on se partage à la fin de la journée. L’art de joindre l’utile à l’agréable!

5. Ne pas aller au supermarché le ventre vide
Rien de pire que de se rendre au supermarché quand on a faim! Dans ces moments, on a tendance à remplir notre panier exagérément et à acheter des aliments qui ne sont pas toujours très bons pour la santé. Si vous partez faire vos courses un peu avant l’heure du repas, pensez à manger une collation!

6. Cultiver nos fines herbes
De l’aneth pour le poisson, du basilic pour les pâtes, de la coriandre et de la menthe pour les rouleaux de printemps… Les herbes fraîches peuvent faire augmenter le prix de notre facture d’épicerie de façon étonnante, surtout pendant l’hiver! Pour épargner, cultivez-les! Profitez de la belle saison pour les faire pousser à l’extérieur et faites-les passer à l’intérieur vers la mi-août.

7. Respecter notre liste
Notez tous les repas que vous voulez mettre au menu pendant la semaine et dressez une liste d’ingrédients à acheter en vue de les préparer. Une fois au supermarché, fiez-vous uniquement à cette liste. En évitant d’acheter des produits superflus ou des aliments inutiles, ça vous évitera de gaspiller de l’argent… et peut-être même de prendre quelques kilos!

8. Acheter en vrac
En optant pour des produits en vrac, vous ne paierez pas pour l’emballage. Pensez-y! Farine, sucre, noix, arachides… plusieurs produits sont vendus ainsi. Certaines épiceries en font même leur spécialité! Pour éviter d’avoir plein de sacs en pagaille dans votre garde-manger, procurez-vous de jolis contenants dans un «magasin à un dollar».

9. Faire son menu en fonction des rabais
Consultez les circulaires des épiceries près de chez vous et planifiez vos repas de la semaine en fonction des rabais. Par exemple, si les cuisses de poulet sont en solde, mettez-les au menu! Vous pouvez même en acheter une plus grande quantité en vue de les congeler. Toutefois, comme les rabais reviennent de manière cyclique toutes les trois ou quatre semaines, inutile d’en faire de trop grandes provisions.

10. Couponing
Le couponing consiste à utiliser un coupon-rabais pour acheter un produit déjà en solde afin de l’obtenir à prix très réduit… ou même gratuitement. Bien que ce ne soit pas aussi payant de faire du couponing au Québec qu’aux États-Unis, ça peut tout de même nous faire économiser beaucoup d’argent au bout d’une année! Comment se procurer ces coupons? Sur le Web (websaver.ca, quebeccoupon.com, gocoupons.ca), dans les journaux, en magasin ou par la poste. La communauté de couponing québécoise onmagasine.ca peut aussi vous aider à en avoir plus pour votre argent! Allez y jeter un oeil!

11. Dire non aux produits transformés
Repas prêts à manger, viandes marinées, riz précuit et assaisonné… en plus de faire augmenter inutilement notre facture d’épicerie, ces produits sont souvent moins santé et moins savoureux que les petits plats que l’on concocte soi-même à partir d’ingrédients que l’on a sélectionnés. Notez aussi que les mets prêts à manger sont taxables: une raison de plus pour les éviter!

12. Acheter en fonction de la saison
Choisissez autant que possible des fruits et des légumes de saison. Favorisez les petits fruits (fraises, framboises, bleuets et mûres) l’été, les pommes l’automne et les agrumes l’hiver. Faites de même avec les légumes en privilégiant ceux qui poussent en abondance au Québec pendant la belle saison. C’est aussi une bonne façon d’encourager l’économie locale!

13. Éviter les emballages individuels
Dites non aux jus et aux yogourts emballés individuellement. Préférez plutôt les gros contenants qui vous en offrent plus à moindre prix. Pour les lunchs, procurez-vous des bouteilles et des contenants de plastique réutilisables. Une solution à la fois économique et écologique!

14. Regarder partout
Les produits les plus chers sont souvent placés sur la tablette qui se trouve à la hauteur de nos yeux. Déjouez cette technique de mise en marché en regardant un peu plus haut et un peu plus bas. Vous pourriez y découvrir de belles aubaines!

15. Être vigilant
Méfiez-vous, car certains produits sont mis en valeur dans les étalages comme s’ils étaient en rabais alors qu’ils ne le sont pas. De plus, ce n’est pas parce qu’il est écrit «spécial» en rouge que c’est nécessairement une aubaine! Regardez toujours le prix à l’unité (ou par tranche de 100 ml ou de 100 g): cela vous permettra de savoir lequel des produits est le plus avantageux à acheter.

16. Acheter la quantité nécessaire
Les tomates en boîte sont en promotion à trois pour 5$? Sachez qu’à moins d’indication contraire, vous bénéficierez du rabais même si vous n’en achetez qu’une (dans le cas présent, le prix unitaire d’une boîte serait de 1,66$). Pour des produits qui se conservent un certain temps, il peut être avantageux d’en acheter trois si la promotion en vaut le coup. Toutefois, pour des aliments périssables, on se contente d’acheter la quantité dont on a besoin. Ainsi, on évite de payer inutilement pour des aliments que l’on risque de gaspiller.

17. Faire l’épicerie sans les enfants
«Maman, je veux ci, papa, je veux ça!» Les enfants se créent une multitude de besoins lorsqu’ils sont au supermarché et ils savent parfois être si insistants que l’on a du mal à leur dire non. Pour cette raison, il est plus économique de faire nos emplettes sans eux. Si ce n’est pas possible, faites-leur comprendre que vous n’achèterez rien qui ne figure pas sur votre liste… et soyez conséquent!

18. Faire le plein de légumes à la fin de l’été
On profite du temps des récoltes pour visiter les marchés de fruits et de légumes et pour faire des provisions! Poivrons, haricots, tomates, poireaux… autant de légumes que l’on peut acheter en grande quantité pour les congeler ou les mettre en conserve. C’est aussi l’occasion de se procurer des pommes que l’on peut transformer en compote, en gelée ou en tarte. Beaucoup moins coûteux que d’acheter ces produits au supermarché… et combien plus savoureux!

19. Couper et râper soi-même
Le fromage et les carottes coûtent beaucoup plus cher lorsqu’ils sont vendus râpés. Il en est de même pour les champignons et les autres légumes qui sont offerts tranchés ou prêts à manger. Quand on pense aux économies que l’on peut réaliser, préparer nos aliments n’est pas si fastidieux! Psst! Lorsqu’il y a un spécial considérable sur le fromage en brique (cheddar, mozzarella, gouda), profitez-en pour faire des provisions! Râpé et emballé dans un contenant hermétique, le fromage se conservera au congélo jusqu’à six mois.

20. Jouer les bouchers
Plutôt que d’acheter votre poulet en escalopes, en cubes ou en lanières, tranchez- le vous-même! Puisque le prix au kilo est plus élevé lorsque la viande est vendue coupée, cela vous permettra de réaliser des économies substantielles au bout du compte. Faites de même avec le boeuf, le porc et l’agneau, et profitez des rabais pour en faire provision!

21. Manger moins de viande
Les protéines animales coûtent beaucoup plus cher que les protéines végétales, lesquelles se trouvent dans les légumineuses et dans le tofu, par exemple. En remplaçant quelques repas de viande et de poisson par des repas végé protéinés, on économise en bénéficiant d’une alimentation tout aussi complète.

22. Bouder l’eau embouteillée
L’eau de votre robinet est de bonne qualité en plus d’avoir bon goût? Inutile de dépenser pour acheter de l’eau en bouteille! Pour en avoir de la fraîche en tout temps, remplissez un pichet que vous garderez au frigo. Vous doutez de sa qualité? Procurez-vous un filtreur d’eau et une gourde. Avec un seul filtre, vous obtiendrez l’équivalent de 300 bouteilles de 500 ml d’eau purifiée. Grandement avantageux pour la santé de notre portefeuille… et celle de notre planète!

23. Éviter le gaspillage
On essaie de se procurer des fruits à différents stades de maturité. Si quelques-uns ont dépéri avant que l’on puisse les manger frais, on leur donne une seconde vie en les utilisant pour faire des muffins, une compote ou une salade de fruits. Quant aux légumes flétris, ceux-ci pourront être mis à profit dans un potage ou dans un sauté. Chaque fois que vous jetez un aliment, imaginez que c’est votre argent que vous mettez à la poubelle…

24. Avoir une carte de fidélité
Certains programmes de fidélisation permettent d’accumuler des points qui donnent droit à des rabais ou à des articles gratuits. Il peut aussi être intéressant de faire partie d’une coop, puisqu’un pourcentage des bénéfices annuels est redistribué aux membres sous forme de ristournes. Pensez-y!

25. Devenir membre d’un magasin de type «club»
Ce type de magasin peut nous permettre de réaliser de belles économies… à condition bien sûr de respecter notre liste d’achats! Une fois sur place, il est si facile d’être attiré par des articles dont nous n’avons pas vraiment besoin. Voilà le piège dont il faut se méfier!

Pour en savoir plus..Visitez…25 Astuces pour Économiser sur L’épicerie


Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->