Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
VOS RECETTES FAVORITES
Plus de 10,000 Recettes à Découvrir

Maîtriser L’inflammation par L’alimentation

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.mangersantebio.org/7005/maitriser-linflammation-par-lalimentation

Maîtriser L’inflammation par L’alimentation
Provenant du latin inflammatio signifiant « action d’incendier », le terme inflammation est utilisé aujourd’hui pour décrire une variété de problèmes de santé…On l’emploie le plus souvent dans sa forme suffixe. On parle alors de sinusite, d’arthrite de tendinite et autres -ites, de la colite à la gingivite. Des maux si fréquents qu’ils nous semblent faire partie d’un quotidien tout à fait normal. Mais quand on y pense, sommes-nous en train de passer au feu sans s’en rendre compte ?

Pourquoi ça fait mal ?
Pour brûler, on brûle, il n’y a pas de doute. On n’a qu’à observer les ventes d’antalgiques qui, d’année en année, demeurent parmi les médicaments les plus vendus au Canada. Et c’est logique. Car l’inflammation aiguë, ça fait mal, et personne ne veut souffrir.

Mais l’inflammation, c’est d’abord un mécanisme naturel et vital. C’est une réaction immunitaire qui permet la défense contre les agressions, mais aussi, le processus de réparation. Typiquement, elle se traduit par de la rougeur, de la douleur, de l’œdème, de la chaleur, et par un dysfonctionnement de l’organe touché. La rougeur et l’enflure permettent au système immunitaire de s’activer. La douleur, elle, indique à notre cerveau qu’il y a un problème pour qu’on évite d’aggraver notre cas. C’est un signal d’alarme bénéfique en bout de ligne, comme l’extincteur de fumée qui peut nous sauver la vie.

L’inflammation : bonne ou mauvaise ?
Alors si en théorie, l’inflammation est nécessaire et la douleur joue un rôle positif, pourquoi les chassons-nous systématiquement ? Dans la vraie vie, peu de gens accepteraient de subir l’intense douleur d’une inflammation aiguë provoquée par une fracture, sans aucun antidouleur. Et on peut le comprendre. Ce qu’on veut à ce moment, c’est surtout contrôler la douleur, même si au fond, l’inflammation sert aussi à réparer la blessure.

Mais lorsqu’on parle d’inflammation chronique, c’est une autre histoire. À l’heure actuelle, on assiste à une véritable épidémie d’inflammation chronique. Pourtant, les recherches sont claires sur son origine: le mode de vie moderne. Il s’agit toujours d’une réponse immunitaire face à une agression, mais cette fois-ci, l’agression n’est pas une blessure ni une infection. Elle est beaucoup plus insidieuse. Par ce processus inflammatoire, le corps se protège contre les effets néfastes de la sédentarité, de la malnutrition, de la pollution, du stress, etc. Ce n’est donc pas l’inflammation en tant que telle qu’il faut pointer du doigt, mais bien notre façon de vivre et de nous nourrir.

C’est l’inflammation qui répare ce que le mode de vie détruit.

Quand l’alimentation nourrit l’inflammation
L’idée que les aliments puissent jouer un rôle dans le processus inflammatoire n’est pas nouvelle, même si elle demeure relativement marginale dans le domaine de la médecine conventionnelle. Heureusement, il y a quelques années, la biochimiste et professeure québécoise Jacqueline Lagacé a remis le sujet sur la table dans un ouvrage éclairant. Son message ? Le système digestif ne s’est pas adapté à l’alimentation moderne qui, elle, s’est trop rapidement transformée. L’alimentation moderne agresse la paroi intestinale, ce qui provoque le passage dans le sang de certaines molécules ne devant pas s’y retrouver. Résultat : le développement d’une maladie inflammatoire ou d’une autre, selon sa prédisposition.

Concrètement, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’en réduisant ou en arrêtant la consommation de certains aliments, on cesse d’alimenter le problème. Il y a d’abord les produits laitiers et les céréales, surtout lorsqu’ils sont transformés. On peut se tenir à l’écart des huiles, du sel et des sucres, encore plus lorsqu’ils sont raffinés.

Lire la suite:
http://www.mangersantebio.org/7005/maitriser-linflammation-par-lalimentation

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->