Covid-19: Comment repérer les Fausses Nouvelles

Liens sponsorisés

Essayer de réduire la pandémie du virus, c’est une chose. Essayer de réduire la pandémie des fausses nouvelles encadrant le virus, c’en est une autre…

Si vous pensez un peu comme moi vous vous dites sûrement… des gens prennent le temps d’écrire et propager des “Fausses Nouvelles”? De nous exploiter en temps de crise?? vraiment ??? Et oui, c’est bien triste, mais ce n’est pas de telles circonstances qui changera la nature de certaines personnes mal intentionnées. Certaines rumeurs peuvent sembler bénignes, d’autres peuvent avoir de plus graves conséquences.

L’Europe et la France voient déjà principalement une grosse montée de fausses rumeurs qui nous pourrions croiser sans trop d’incidence, mais l’Amérique n’y échappera pas.

Le Coronavirus, une arme bactériologique? FAUX !

Je vois une nouvelle passer, comment savoir si elle fiable ou non?

1. Regardez la source

Si l’article provient d’un site réputé ou d’un média connu, comme le Journal de Montréal ou Radio-Canada, il n’y a probablement pas de raison de vous inquiéter. Les journalistes professionnels sont habitués de confirmer eux-mêmes leurs sources d’informations et s’ils publient une nouvelle, vous pouvez la partager.

2. Regardez le format de l’Article

Si vous ne connaissez pas la source, la première et plus rapide analyse que vous pouvez faire est de regarder comment la nouvelle est présentée. Les fausses nouvelles sont souvent apportées sous un format sensasionnaliste, qui fera plus penser à une bande dessinée qu’à un grand journal! Le texte contient-il beaucoup de majuscules? De points d’exclamation? De passages soulignés ou surlignés, en gras ou en italique? De fautes d’orthographe? D’adjectifs qualificatifs et d’adverbes tout sauf neutres? De chiffres et de pourcentages étonnants? De citations de médecins, de professeurs ou de scientifiques dont vous n’avez jamais entendu parler? Beaucoup de facteurs louches!!

Aussi les auteurs de fausses nouvelles tiennent à les répandre le plus vite possible. Vous demande-t-on de partager l’article avec tous vos contacts sans perdre une seconde? C’est le premier indice qu’il faut y penser à deux fois.

3. Confirmez la nouvelle sur une source réputée

Comme dit dans le premier point, les grands journaux ont souvent la main mises sur les nouvelles informations dès qu’elles sont vérifiables. Si vous trouvez un article sur une autre source, (comme par exemple Circulaire en ligne !), il y a des fortes chances que le sujet soit également abordé dans les grands journaux. Une simple recherche sur google avec le titre de l’article ou une brève description de la nouvelle devrait vous sortir une liste d’articles similaires sur d’autres sites de confiance.

Certains outils existent également pour vérifier les sources, comme le “Décodex” sur le site français du journal Le Monde. Soyez tout de même averti qui ce dernier est plutôt axé sur la France et qu’il repose sur des analyses déjà faites de sites d’informations. Il est donc possible qu’il n’ait pas d’avis à nous donner sur des nouvelles locales.

Vous pouvez également vérifier directement sur vos sites de journaux préférés ou, spécialement pour le coronavirus, des sources comme:

4. Apprenez à juger la fiabilité d’un site Web!

Les informations circulent partout, pas juste dans les gros journaux et sites de nouvelles. Circulaire en ligne en est un bon exemple. Nous cherchons à partager des information pertinentes, mais n’avons pas l’équipe de journalistes pour confirmer nos données alors nous faisons nos propres recherches sur les sites qui est les ont. Et nous ne sommes pas les seuls.

Certains sites sont basés exclusivements sur le partage de nouvelles, certains visent les articles locaux ou sur un domaine particulier, d’autres cherchent simplement la sensation. Si vous trouvez un nouveau site, faites un petit tour, regardez la page d’accueil pour comparer les différents articles… s’il vous demande de vous inscrire pour lire une nouvelle, ne le faites surtout pas! (à moins d’être sûr(e)). Si un site partage une fausse nouvelle, elle ne sera sûrement pas isolée et en naviguant sur les pages il y a fort à parier que certaines erreurs vous sauteront aux yeux. Si c’est le cas, le site n’est pas fiable, tout simplement!

Vous pensez qu’une nouvelle est fausse?

Si vous n’êtes pas sûr, ou ne trouvez pas de confirmation, abstenez-vous de partager!

Il a été démontré qu’une fausse information circule beaucoup plus largement que l’article qui la dément. Ainsi, il peut être difficile de réparer les dégâts causés par une information trompeuse.

Si vous pensez que la nouvelle est fausse et que c’est un ami qui vous l’a partagé, prévénez-le!

Si vous identifiez une fausse information sur la pandémie de COVID-19, il vaut mieux faire profiter de votre expertise la personne qui vous l’a fait suivre. Ainsi, elle risque moins de continuer à propager cette désinformation. Toutefois, faites preuve de tact car certaines personnes le prennent plus ou moins bien… ne soyez pas arrogants, et si vous le pouvez transmettez-lui aussi les sources qui justifient votre croyance.