Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 

10 Astuces pour Réussir sa Bûche de Noël

Liens sponsorisés
Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.cuisineaz.com/diaporamas/reussir-buche-noel-946/interne/1.aspx
10 Astuces pour Réussir sa Bûche de NoëlAfficher le site

10 Astuces pour Réussir sa Bûche de Noël

A Noël, il y a des plats qui font véritablement partie du patrimoine culinaire français. Côté salé, on a le foie gras, le saumon, la dinde, la Saint-Jacques… Et côté sucré, on a, en plus des fameux 13 desserts de Noël provençaux, l’inénarrable bûche.

Ah, c’est vrai qu’un repas de Noël sans bûche, c’est un peu comme un Noël sans sapin ou sans neige : c’est sympa, mais il manque un petit quelque chose. Parce qu’il faut avouer que même si la bûche de Noël est loin (très loin même) d’être un dessert light ou diététique, c’est toujours avec un grand plaisir qu’on la voit arriver sur la table au moment du dessert.

Mais plutôt que de l’acheter toute faite en magasin ou en boulangerie, si cette année on épatait nos convives en réalisant nous-même une délicieuse bûche de Noël ? Pour nous aider, CuisineAZ a déniché 10 conseils de pro pou réussir sa bûche de Noël ! 

Choisir son type de bûche

Le b.a.ba quand on veut réussir sa bûche de Noël, c’est peut-être tout simplement de commencer par se décider sur le type de bûche que l’on souhaite réaliser. Et là, on a le choix entre la traditionnelle et classique bûche en gâteau roulé, réalisée à partir d’une génoise garnie de crème et nappée d’un glaçage, et la bûche de Noël façon entremets, constituée d’un biscuit (dacquoise, sablé, financier…) et de différents types de crèmes. Si on débute, autant opter pour le gâteau roulé qui demande moins de technique !

Une génoise au top

Pour réussir une bûche de Noël de type gâteau roulé, il n’y a pas de secret : il faut devenir une pro de la génoise. Mais la génoise faite maison hein… Parce que celles que l’on trouve dans le commerce se roulent bien moins facilement que celles que l’on prépare soi-même ! D’autant que parvenir à faire une bonne génoise moelleuse et souple, ce n’est pas compliqué, surtout si l’on opte pour une génoise avec blancs en neige, plus facile que la génoise classique au bain marie…

Parfumer la génoise

Une fois que notre génoise est prête et bien étalée sur la plaque, on peut choisir de la parfumer en l’imbibant d’un sirop, d’un alcool, de noix de coco, de cacao, d’un zeste de citron, d’arôme vanille… Le maître mot de cette opération : la modération ! Histoire de ne pas trop dénaturer notre biscuit, et de ne surtout pas en modifier la texture. Ben quoi : la bûche de Noël, c’est un classique quand même !

Avant d’enfourner la génoise

Pour réussir à rouler parfaitement notre bûche de Noël, il y a une chose impérative à faire avant d’enfourner notre génoise sur notre papier de cuisson : beurrer et fariner ce dernier ! Cette étape est 100% obligatoire, elle nous permettra en effet de décoller et de rouler facilement notre biscuit quand celui-ci sortira du four (après 10 petites minutes de cuisson, pas plus !). D’ailleurs, pour éviter les mauvaises surprises et les problèmes de cuisson, on veille à étaler une couche pas trop épaisse ni trop fine (moyenne, en d’autres termes) sur notre plaque.

Rouler sa bûche dès la sortie du four

La grande crainte des pâtissières qui font une bûche de Noël, c’est que la génoise ne soit pas assez souple et casse au moment du roulage. Pour éviter cette cala, il existe une petite technique toute bête : rouler le biscuit dans un torchon dès sa sortie du four. Ainsi, on s’assure que notre génoise soit bien souple, et qu’elle sera plus facile à travailler une fois qu’elle aura refroidi. Bon, si on est 100% sûre que notre génoise est au top, on peut la laisser refroidir à plat…

Bien choisir sa garniture de bûche

Ce qu’il y a de bien avec la bûche de Noël, c’est que côté garniture, tous les goûts sont permis, et on peut mettre un peu de tout. Mais attention : pour que l’on puisse rouler le gâteau sans encombre, il ne faut pas que la garniture soit trop épaisse ni trop liquide, qu’elle ne fonde pas pour ne pas trop mouiller le gâteau… On peut par exemple opter pour une traditionnelle crème au beurre, mais aussi de la crème de marrons avec de la crème fouettée, une confiture sans morceaux, une ganache, voire de la mousse au chocolat ! Une fois la garniture bien étalée sur la bûche, on s’aide d’un film étirable pour le fameux roulage. Une fois que c’est fait, on laisse reposer 2 heures.

Un glaçage parfait

Une bûche de Noël sans glaçage, c’est comme un Noël sans cadeaux : impensable ! Pour chemiser notre bûche, on peut soit réaliser un glaçage traditionnel au sucre ou au chocolat, ou alors tout simplement réutiliser la crème avec laquelle on a garni le biscuit.

Lire la suite:
http://www.cuisineaz.com/diaporamas/reussir-buche-noel-946/interne/1.aspx

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher