Date de début :
15 août 2019
Type de communication :
Avis
Sous-catégorie :
Médicaments, Instruments médicaux, Produits de santé naturels
Source :
Santé Canada
Problème :
Renseignements importants en matière d’innocuité
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-70749

Dernière mise à jour:2019-08-15

OTTAWA – Santé Canada avise la population canadienne qu’il a saisi à la clinique d’esthétique Aphrodite (3311, avenue Bayview, unité 101, North York [Ontario]) des produits de santé pouvant présenter de graves risques pour la santé.

Santé Canada a saisi des dizaines de produits dont la vente n’est pas autorisée au Canada, notamment :

  • des médicaments d’ordonnance sous diverses formes (par voie orale, topique et injectable), y compris un médicament d’amaigrissement, un onguent antibiotique, des comprimés antifongiques vaginaux et divers médicaments injectables à des fins esthétiques. Les étiquettes de ces produits indiquent qu’ils contiennent des ingrédients exigeant une ordonnance pour être vendus au Canada;
  • des produits étiquetés comme solutions à base de placenta humain et de cellules souches;
  • des produits de santé naturels, comme des solutions topiques pour la peau;
  • des matériels médicaux, comme des agents de remplissage dermique par voie injectable;
  • des seringues préremplies sans étiquette qui n’ont pu être identifiées.

Santé Canada a également saisi des médicaments d’ordonnance homologués et des matériels médicaux. Les médicaments d’ordonnance peuvent être vendus uniquement par un professionnel de la santé agréé. Les matériels médicaux saisis portaient une étiquette indiquant que seuls les professionnels de la santé formés pouvaient les utiliser. Santé Canada n’a toutefois pas été en mesure de confirmer qu’un professionnel de la santé autorisé ou formé, comme un médecin, travaillait à la clinique, malgré la publicité en ligne indiquant que la clinique offre de multiples services de chirurgie plastique.



Personnes touchées

Les consommateurs qui ont acheté ou utilisé l’un des produits visés (énumérés ci-dessous) ou qui ont reçu un traitement à la clinique d’esthétique Aphrodite.

Produits visés

Santé Canada a saisi divers types de produits ayant pu être administrés à cette clinique, de même que les produits non homologués qui suivent, que les consommateurs auraient pu se procurer pour utilisation à domicile.

Produits visés
Photo Produit Risque
Empécide (comprimés vaginaux antifongiques) Empécide (comprimés antifongiques vaginaux) Présence de clotrimazole indiquée sur l’étiquette.
Gentacin (onguent de gentamicine) 0,1 % (antibiotique) Gentacin (onguent de gentamicine) 0,1 % (antibiotique) Présence de sulfate de gentamicine indiquée sur l’étiquette.
Nitrol (onguent anti-angine) Nitrol (onguent anti-angine)

Remarque : Bien que l’étiquette affiche un DIN, ce produit n’est plus autorisé au Canada.

Présence de sildénafil indiquée sur l’étiquette.
Orlistat Hexal (capsules amaigrissantes) Orlistat Hexal (capsules amaigrissantes) Présence d’orlistat indiquée sur l’étiquette.

Conseils au consommateur

  • N’utilisez pas les produits de cette clinique. Consultez un professionnel de la santé autorisé si vous avez utilisé l’un de ces produits ou si vous avez reçu un traitement de la clinique d’esthétique Aphrodite et que vous avez des problèmes de santé.
  • Consultez votre fournisseur de soins de santé lorsque vous envisagez une intervention esthétique, comme l’utilisation de produits de remplissage injectables. Vous devriez être conscient des problèmes possibles et des avantages de l’intervention avant de recevoir le traitement.
  • Veillez à ce que les personnes qui se disent médecins ou chirurgiens soient des professionnels agréés en vérifiant l’état de leur licence auprès du Collège des médecins et chirurgiens de votre province ou territoire.
  • Signalez vos préoccupations concernant la pratique illégale de la médecine au Collège des médecins et chirurgiens de votre province ou territoire.
  • Lisez l’étiquette des produits de santé pour vérifier si Santé Canada en a autorisé la vente. Les produits homologués ont un code d’identification numérique de huit chiffres, soit un numéro d’identification du médicament (DIN), un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM) ou un numéro de produit naturel (NPN). Vous pouvez aussi vérifier si la vente des produits a été autorisée en effectuant une recherche dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques et dans la Base de données des produits de santé naturels homologués.
  • Vérifiez si un matériel médical est homologué en effectuant une recherche en ligne dans la base de données de la liste des instruments médicaux homologués en vigueur (faites une recherche à partir du nom du produit ou de l’entreprise mentionnée sur l’emballage), ou en téléphonant à Santé Canada, à 1-800-267-9675.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de santé ou toute plainte concernant ces produits.

Ce que fait Santé Canada

Après avoir reçu une plainte anonyme, Santé Canada a inspecté la clinique d’esthétique Aphrodite et saisi de nombreux produits de santé.

Comme la pratique de la médecine est réglementée par les provinces et les territoires, Santé Canada collabore avec l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario à ce sujet et a aussi avisé le Bureau de santé publique de Toronto.

Contexte

Les médicaments sur ordonnance ne doivent être pris que sur les conseils d’un professionnel de la santé qui en assure le suivi, parce qu’ils servent à traiter des problèmes de santé particuliers et peuvent avoir des effets secondaires graves.

La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale. L’innocuité, l’efficacité et la qualité des produits de santé qui n’ont pas été homologués par Santé Canada n’ont pas été évaluées, et ces produits peuvent présenter de graves risques pour la santé. À titre d’exemple, les médicaments non homologués peuvent :

  • être faux;
  • être contaminés;
  • contenir des ingrédients dangereux qui ne figurent pas sur l’étiquette;
  • ne pas contenir le médicament indiqué sur l’étiquette.

Les dangers possibles associés à l’utilisation de thérapies non autorisées à base de cellules souches et de produits de placenta humain comprennent la transmission de maladies bactériennes et virales. Le danger est encore plus grand lorsque le produit ne provient pas du corps du patient.

Les matériels médicaux non homologués peuvent être de faible qualité, ne pas donner le résultat voulu ou ne pas être sécuritaires.

De plus, les produits de santé injectables non autorisés présentent un risque important en raison de la possibilité d’infection, y compris la cicatrisation et les piètres résultats.

L’un des médicaments énumérés dans le tableau ci-dessus n’est pas étiqueté en français et en anglais comme l’exige le Canada. Par conséquent, les renseignements sur les ingrédients, l’utilisation, la posologie et les effets secondaires peuvent ne pas être compris par l’ensemble des consommateurs.

La gentamicine est un antibiotique d’ordonnance appliqué topiquement (sur la peau) pour traiter des infections cutanées mineures. Ce produit peut causer des rougeurs et une irritation de la peau. Une utilisation prolongée peut causer des infections fongiques ou bactériennes. La gentamicine peut être absorbée dans le sang si elle est appliquée sur de grandes parties de la peau, surtout si la peau est fissurée ou gercée, ce qui augmente le risque d’effets secondaires graves. Les effets secondaires graves comprennent les réactions allergiques (p. ex., éruptions, urticaire et rougeur, enflure, cloques ou peau qui pèle avec ou sans fièvre, difficulté à respirer, enflure de la bouche, du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge), et les dommages aux reins et à l’ouïe. Ce produit ne doit pas être utilisé chez les patients allergiques à la gentamicine. La gentamicine peut interagir avec d’autres médicaments et doit être utilisée avec prudence en combinaison avec d’autres antibiotiques, médicaments anticancéreux, diurétiques, immunosuppresseurs et anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L’orlistat est un médicament d’ordonnance pour la perte de poids. Les effets secondaires comprennent des douleurs abdominales, des selles liquides et huileuses et une augmentation du volume et de la fréquence des selles. Ce produit peut causer des réactions allergiques (p. ex., éruptions, urticaire ou difficulté à respirer), de graves éruptions cutanées, des atteintes thyroïdiennes, une pancréatite, de graves lésions hépatiques, des calculs biliaires, des calculs rénaux et des lésions rénales. Il ne doit pas être utilisé par les patients souffrant de malabsorption chronique, de problèmes de vésicule biliaire ou par ceux qui sont allergiques à l’orlistat. Il faut l’utiliser avec prudence chez les patients qui prennent de la cyclosporine, des médicaments antidiabétiques ou servant au traitement de la thyroïde, et ceux qui ont une maladie intestinale ou des lésions rénales. Parce qu’il affecte l’absorption de l’intestin, il peut diminuer l’effet des anticoagulants, des pilules contraceptives (pouvant mener à une grossesse non désirée) et des médicaments pour contrôler les crises.

Le clotrimazole est un médicament d’ordonnance utilisé pour traiter les infections à levure vaginale. Il peut causer des nausées, des douleurs abdominales, des éruptions (p. ex., enflure ou rougeur) et des réactions allergiques (p. ex., basse tension artérielle ou urticaire). Ce produit ne doit pas être utilisé par les patients allergiques au clotrimazole. Il peut interagir avec des médicaments à base de tacrolimus et de sirolimus.

La nitroglycérine est un médicament d’ordonnance utilisé pour traiter les crises aiguës d’angine de poitrine (douleur thoracique causée par une maladie cardiaque). Elle peut causer des maux de tête, une basse tension artérielle, des nausées, des vomissements, de la faiblesse, des étourdissements, de l’essoufflement et un rythme cardiaque rapide. Ce produit est contre-indiqué (ne devrait pas être utilisé) et pourrait être dangereux chez les patients qui ont une hypersensibilité connue à la nitroglycérine, qui souffrent de glaucome à angle fermé, d’insuffisance cardiaque causée par des valvules cardiaques endommagées, d’une basse tension artérielle ou d’une augmentation de la pression dans le cerveau, ou chez les patientes qui allaitent ou sont enceintes. Il est absolument contre-indiqué chez les patients qui prennent des médicaments pour traiter l’impuissance (sildénafil, tadalafil ou vardénafil), car il pourrait entraîner une baisse grave de la tension artérielle, une crise cardiaque et la mort. La nitroglycérine doit être utilisée avec prudence avec d’autres produits qui réduisent la tension artérielle, y compris les antihypertensifs, les diurétiques, les antidépresseurs (imipramine, amitriptyline, desipramine ou nortriptyline), les inhibiteurs calciques, l’alcool et les médicaments qui traitent la schizophrénie, l’hypertension pulmonaire ou la migraine (dihydroergotamine).

Restez branché sur Santé Canada et recevez les plus récents avis et rappels de produits.

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709

Images

Sélectionner une vignette pour agrandir – ouvre dans une nouvelle fenêtre

Source: https://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2019/70749a-fra.php

Catégorie: Produits de Santé

Derniers Rappels
Ne les manquez pas!

Avis: RW Consumer Products Ltd. retire volontairement tous les lots d’« eau contre les coliques – sans alcool ni agent de conservation » en raison d’une contamination microbienne
21 septembre 2019

Rappel de « The Simply Real » Barre – Arôme de chocolat et de noix de coco de marque Probar en raison de la présence non déclarée de lait et de soja
19 septembre 2019

Les lunettes de sécurité vendues avec les ensembles de jeu Throw Throw BurritoExtreme Edition Dodgeball (vendus exclusivement sur Kickstarter) rappelé en raison d’un risque de lacération
19 septembre 2019

Emblem Cannabis Corporation rappelle un lot de capsules d’huile de cannabis Emblem Oil Capsules 20THC : 0CBD
19 septembre 2019

Glus Fun Express rappelées en raison d’un danger chimique
18 septembre 2019

Têtes de coupe Polycut STIHL rappelées en raison d’un risque de blessures en cas d’impact
18 septembre 2019

Parcourir tous les Rappels