Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 

Académie des Arts Martiaux Moan Kung Fu Montréal

Académie des Arts Martiaux Moan Kung Fu Montréal

Adresse:
5253 Boulevard Décarie,
Montréal, QC H3W 3C3, Canada
Téléphone: (514) 750-1755

Liens Rapides :
Notre page Académie des Arts Martiaux Moan Kung Fu Annuaire complet Académie des Arts Martiaux Moan Kung Fu
Heures d'ouverture :
Lundi 09:00 - 17:00
Mardi 09:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 17:00
Samedi 09:00 - 17:00
Dimanche 09:00 - 17:00



Avis des internautes sur Google pour Académie des Arts Martiaux Moan Kung Fu Montréal

René Rancourt - 5/5

Jeudi 30 octobre 2003 Objet : Monsieur Phan Bao Yach ou le NamAnhisme du Kung-Fu Ces réflexions serviront éventuellement à la rédaction du livre intitulé : « LA VOIE MARTIALE : GRANDEUR ET SERVITUDE » . Le Grand Gourou tout comme dans une secte où le culte de la personnalité est développé à l’extrême, les comportements des disciples de Nam Anh correspondent exactement à ce modèle de pensée et d’action des sectes. Nam Anh a carrément lavé le cerveau de ses acolyte si on analyse leur comportement de ces derniers jours. Chacun d’entre eux agissant pour lui démontrer qu’il n’est pas lâche. Chacun agissant pour ne pas paraître plus lâche que l’autre. Ils sont prêts à tout. Combien de visites ont-ils rendu à l’Académie au 1400 Sauvé Ouest ? Combien de visites ont-ils rendus au CEPSUM de l’Université de Montréal ? Ce genre d’escalade et d’intimidation doit être pris au sérieux parce que la plus part des drames et des tragédies connues en société ont ainsi pris naissance. Quel est le rôle de la police dans notre société si elle ne peut pas stopper un groupe de marginaux qui veulent imposer leur façon de penser ? C’est un discours sans issue que prône Nam Anh, un discours de la violence qui soutient qu’il est le seul maître à penser du style Shaolin Wing-Chun alors que plusieurs maîtres ont émergés dans son propre Vietnam natal. Dans ses propres dires et ce devant des témoins, Nam Anh raconte comment le gouvernement vietnamien a ridiculisé les prétentions séculaires des fameuses écoles traditionnelles d’arts martiaux… Que ce soit au niveau des appellations ou au niveau des grades, le gouvernement communiste vietnamien a imposé aux écoles de ne plus se réunir sans son autorisation. Il n’y a plus de maître, mais plutôt les représentants du peuple nommé par le gouvernement et souvent ce sont des policiers ou des agents secrets de l’état recrutés pour surveiller les prétentions doctrinaire des nostalgiques comme Nam Anh. Pour les ridiculiser encore plus avec leurs 9 barres sur la ceinture rouge des grands maîtres, le gouvernement vietnamien en a donné 18 barres aux représentants du peuple, soit le double. Les arts martiaux connaissent un déclin irréversible, voilà les paroles de Nam Anh… Il a donc trouvé au Québec un terre d’accueil où certains naïfs lui confèrent l’immunité de celui vient de très loin et qui impose convenablement ses prétentions. « À beau mentir qui vient de loin ». Nulle part dans aucune revue historique des arts martiaux, le nom de Grand-Maître Nam Anh n’apparaît. Le plus Grand-Maître connu dans le système Wing-Chun étant Grand Maître Yip Man. On parle aussi du Grand-Maître vietnamien qui vit en Italie et l’autre à Marseille… Et particulièrement celui d’Italie serait l’adversaire juré de Nam Anh qui l’avait traité son école de charlatanisme dans un article de journal au Vietnam. (Les noms de ces deux grands maîtres sont connus, on peut les retrouver facilement). Bien qu’on puisse reprocher aux intellectuels comme moi notre naïveté, la quête de la spiritualité au sens non religieux du mot peut conduire à un aveuglement momentané. Cependant, à la différence des comportements populaires, un intellectuel observe et analyse, dès qu’il tire ses conclusion, il trace aussi une ligne de démarcation qui devient le commencement d’une ligne de défense ou de dénonciation… Au delà de toutes les opinions, il faut noter que ce sont toujours des petits groupuscules marginaux qui sont à l’origine des flambées de violence dans les sociétés. Leur action commence tranquillement et recueille des adeptes qui veulent se faire un nom, des individus qui n’ont rien à perdre et qui souhaitent par tous les moyens donner un sens à leur vie. Auprès de Nam Anh, chacun des individus qui l’entourent veut devenir plus important, c’est la course à la hiérarchie du pouvoir, la course des ceintures … À suivre M. Franklin J. Eyelom, PH. D.

mardi 04 avril à 21:07

Signaler une erreur / Suggérer une modification ou un ajout
Inscription
Fermer Afficher