Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
Voir les Promotions du moment

RÈGLES DOULOUREUSES : 10 MÉTHODES POUR LES CALMER

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.cosmopolitan.fr/,regles-douloureuses-10-methodes-pour-les-calmer,2117,1459439.asp

RÈGLES DOULOUREUSES : 10 MÉTHODES POUR LES CALMER


Ventre qui tire, seins prêts à exploser, coups de poignards dans les reins… Pour certaines d’entre nous, avoir ses règles est une véritable partie de plaisir. Ces charmants désagréments ont même un petit nom: la dysménorrhée. Alors bien sûr, on en abuse parfois pour se faire dispenser de sport – le célèbre « indisposée » sur le carnet de correspondance pile poil le jour où on a rugby – mais la plupart du temps ça n’est pas du chiqué, on souffre comme une bête. Et pour couronner le tout, on a un spot sur le nez qui pourrait éclairer la grotte de Lascaux. Parfois être une fille, c’est juste la guigne. La bonne nouvelle ? Il existe malgré tout des solutions, naturelles, hormonales ou médicamenteuses pour adoucir ces trois ou quatre jours par mois. En revanche, si les douleurs sont accompagnées de fièvre ou vous empêchent de vivre correctement, consultez votre médecin sans tarder !

Une alimentation adaptée peut prévenir les douleurs de règles

On n’y pense pas forcément, mais ce qu’on mange peut avoir un impact sur la façon dont on ressent son cycle menstruel.
Et bien sûr, ça n’étonnera personne, la première chose à surveiller, c’est sa consommation de sucre. Pas drôle, on est d’accord.

Pourquoi le sucre ? Parce que se gaver de confiseries entraîne une surproduction d’insuline et l’excès d’insuline cause la production de prostaglandines pro-inflammatoires (les principales responsables de nos tracas pendant les règles).

Autre recommandation des nutritionnistes : consommer davantage de poissons gras (maquereau, saumon, etc) ainsi que tout autre aliment contenant des omega-3.
Une étude effectuée au Danemark démontre en effet que les femmes souffrant le moins de dysménorrhée sont celles consommant le plus d’acides gras omega-3 d’origine marine.
On élimine aussi les viandes rouges et on évite de boire du café lorsque les douleurs sont présentes. Au lieu d’évacuer la fatigue et les tensions, le café augmente plutôt les douleurs en boostant notre capacité à stresser.

Les anti-inflammatoires, efficaces, mais pas pour tout le monde

Autant le paracétamol a peu d’effet sur les douleurs de règles, autant les anti-inflammatoires non stéroïdiens, type ibuprofène (Advil, Nurofen, etc), disponibles en pharmacie sans ordonnance, sont très efficaces.
Ils ont le mérite d’atténuer également les migraines comprises dans le package de la dysménorrhée, ainsi que les maux de reins.
Pour certaines récalcitrantes, votre médecin peut vous prescrire une artillerie plus lourde comme le naproxène ou l’acide méfénamique.

Dans tous les cas, ne croquez pas ces pilules comme des bonbons, une surconsommation peut entraîner des brûlures d’estomac et à terme un ulcère.
On respecte donc la posologie, d’autant que sur certaines, la prise de ces médicaments n’a pas énormément d’effet.

Le stérilet hormonal, un antidote aux règles douloureuses

Bien sûr, si on a comme projet à court ou moyen terme de tomber enceinte, opter pour le stérilet n’est pas la solution idéale.
Mais si le bébé ne fait pas partie de nos plans, le dispositif intra-utérin hormonal (Mirena) est idéal en cas de règles abondantes et douloureuses.
D’autant plus si on souffre d’endométriose, une des causes possibles de dysménorrhée.
Et qu’on se le dise une bonne fois pour toutes, non, le fait de ne jamais avoir été enceinte n’est pas une contre-indication.

Le stérilet hormonal diffuse de la progestérone et en plus d’être contraceptif, il tend à faire disparaître à terme les règles ou à les réduire considérablement.

Et on peut le garder 5 ans. Une solution à envisager avec votre gynécologue.

La pilule ou comment faire la peau aux règles douloureuses

  • La pilule n’a pas que pour effet de nous protéger des grossesses. Elle empêche l’ovulation, réduit la production des prostaglandines et réduit le flux menstruel.
  • Une méthode généralement efficace pour diminuer non seulement la durée des règles mais aussi et surtout tout ce qui va avec, des douleurs aux migraines en passant même par la mauvaise humeur (ce qui ne nous interdit pas de continuer à être un peu casse-bonbons à l’occasion, on est des filles ou bien ?).
  • Si on la prend en continu, on supprime carrément les règles, pratique pour les vacances par exemple…

On met du chaud sur notre ventre douloureux

Méthode naturelle mais efficace, la bouillotte bien chaude sur notre petit ventre malmené.
Cela va détendre un peu tous les muscles qui se contractent sous l’effet des règles et calmer un peu la douleur.

Prendre un bain bien chaud a également un effet apaisant. En revanche attention, cela peut intensifier le flux dans les heures qui suivent…

On fait du sport pour réoxygéner notre corps et activer notre circulation sanguine

C’est peut-être la dernière chose que vous avez envie de faire quand vos ovaires jouent à Mario Kart et pourtant, il semble qu’une activité physique régulière, même pendant les règles atténue les douleurs.

Lire la suite:
http://www.cosmopolitan.fr/,regles-douloureuses-10-methodes-pour-les-calmer,2117,1459439.asp

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->