Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
Voir les Promotions du moment

Faire un Compost, c’est Écologique et très Bon pour le Jardin

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.consoglobe.com/faire-compost-ecologique-tres-jardin-1260-cg/4

Faire un Compost, C’est Écologique et très Bon pour le Jardin
Agir en éco-jardinier c’est fabriquer son compost, récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage, associer ses cultures, adopter des engrais naturels… Le compostage est un des gestes à l’impact le plus immédiat sur vos déchets par ses vertus « recyclantes ». Explications.

Qu’est-ce que le compost ?

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l’oxygène de l’air.
Deux phénomènes se succèdent dans un processus de compost. Le premier, amenant les résidus à l’état de compost frais, est une dégradation aérobie intense :

1. Essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50 à 70 °C) sous l’action de bactéries ;
2. Par une dégradation moins soutenue, va transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus.

Ce phénomène de maturation, qui se passe à température plus basse (35 à 45 °C), conduit à la biosynthèse de composés humiques par des champignons.

Le compost ou l’art du compostage

Le compost est une matière riche fabriquée par des milliards de micro organismes et qui ressemble à de la terre. C’est la résultante du compostage, un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre.
La matière organique est décomposée par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en éléments simples dont s’alimentent les végétaux.

Le compostage, comment ça marche ?

Le compostage est un mode de recyclage important qui peut se faire à la maison. C’est un moyen facile de réduire du tiers la quantité de résidus produits par les ménages. Le compostage produit un excellent amendement du sol utilisé pour le jardinage et l’aménagement paysager.

Quel est l’intérêt du compost ?

Le compost permet d’améliorer la qualité des sols et de renforcer le stock d’humus dans le sol. Composter améliore sa fertilité et favorise la vie du sol. Les jardiniers pourront ainsi l’utiliser pour toutes leurs plantations (potager, plate-bande, arbre….).

Les organismes vivant dans le sol :

Un sol sain est actif et abrite des micro-organismes tels que les bactéries, les champignons et la levure ainsi que des créatures de plus grande taille tels que les vers de terre. La survie de ces organismes dépend de la disponibilité de l’air, de l’eau et des éléments nutritifs dans le sol.

En retour, ces organismes assurent un recyclage hors pair. Ils décomposent la matière organique afin d’en libérer les éléments nutritifs nécessaires au développement des racines et à la croissance des végétaux. De plus, ils mélangent le sol afin d’améliorer son aération, sa texture et sa structure.

Nourrir le sol (et les végétaux) :

Un sol fertile comprend des macro-éléments et des micro-éléments. Les végétaux ont besoin de ces deux éléments pour pousser.

Les macro-éléments regroupent l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K), le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le souffre (S). Ces éléments fournissent les principaux nutriments aux végétaux. Les trois premiers, l’azote, le phosphore et le potassium, sont consommés en grandes quantités par les végétaux. Ils contribuent tous à des fonctions précises comme la croissance des feuilles et des tiges (N), la croissance des racines (P et K), le développement des fleurs et des fruits (P) et une vitalité générale (K).

Les végétaux ont aussi besoin de micro-éléments que l’on appelle oligo-éléments. On y retrouve le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu) et le zinc (Zn). Leur présence en très petites quantités est essentielle à la vie des végétaux. L’approvisionnement équilibré et en quantité optimale de ces micro-éléments a un impact critique car les excès peuvent nuire aux végétaux. Le compost offre une quantité équilibrée et raisonnable de ces micro-éléments. (source : conseil canadien du compost)

De plus, cette démarche a beaucoup d’intérêt au regard du développement durable puisque l’Agglo favorise le recyclage de la matière organique en circuit court sur son territoire. Cela permet ainsi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre les phénomènes de ruissellement (la matière organique permet de retenir l’eau dans les sols).

2 bonnes raisons de se mettre au compost :

1. Il permet de diminuer les déchets et par conséquent, le nombre de camions poubelles sur les routes et aussi permet une réduction du nombre d’incinérations et donc de décharges.

2. Pour le jardin, faire un compost ménager permet de produire un engrais naturel et non polluant. De plus, il améliore la qualité du sol, il contribue à la croissance des plantes et des fleurs et aide les végétaux à développer un bon système radiculaire.

Quels déchets dans le compost ?

Pratiquement tous les déchets organiques produits par une famille : les déchets des repas (épluchures, coquilles, pain, croûtes de fromages…) et les déchets du jardin.
Compost, le saviez-vous ?

Lorsqu’il s’agit de compost, on distingue les déchets verts (tonte de gazon, épluchures des fruits et légumes, etc.) qui sont riches en azote, des déchets bruns (feuilles mortes, sciures et copeaux de bois, etc.), riches en carbone.
Plus difficiles à composter : les déchets ligneux tels que les os, les noyaux et certaines mauvaises herbes…

Attention ! Certains déchets ne doivent pas être jetés au compost tels : les matières grasses (aliments cuits, huiles…), les produits toxiques, les métaux, le verre, les déchets médicaux comme les pansements, le plastique…

Fabriquer son composteur soi-même
Il est possible de le faire soi-même dans son jardin. Vous pouvez vous aider de palettes, que vous attacherez les unes aux autres grâce à du fil électrique ou du fil de fer.
Disposez le tout sur un endroit creusé à 10 centimètres. Vous pouvez également utiliser un composteur commercial vendu par les municipalités.
Le plus important est de placer le composteur dans un endroit ensoleillé et bien drainé. Choisissez un emplacement pratique, accessible toute l’année.

D’autres conseils pour réaliser votre compost

Les éditions Terre Vivante proposent un ouvrage très pratique sur les clés de réussite d’un bon compost ou lombricompost. Les auteurs vous guident pas à pas et en images à chaque étape du processus.
Je réussis mon compost et lombricompost de Ludovic Martin, Pascal Martin et Eric Prédine. Editions Terre Vivante, septembre 2011

Recettes pour réussir son compost
Le compost : un ingrédient essentiel pour un sol sain.

Le compost fini peut être appliqué de différentes façons dans le sol. Il peut être utilisé comme amendement de sol (mélangé au sol) ou comme couverture ou paillis (étendez du compost sur le sol et il y disparaîtra avec le temps). Ajoutez un pouce ou 2 centimètres de compost au sol lors de vos travaux du printemps et de l’automne.

Le secret d’un compost réussi réside dans le bon équilibre entre matières azotées (les déchets « verts ») et matières carbonées (les déchets « bruns »). La matière organique conditionne et nourrit le sol. Le compost ou l’humus est formé de matière organique décomposée. Les pelures de fruits et de légumes, l’herbe coupée, les résidus de jardinage, le fumier, le bois et le papier souillé sont des exemples de matières premières compostables.

Le compostage peut prendre de 2 mois à deux ans.
Conseils pratiques

Pour accélérer les processus, il faut bien équilibrer le tas (matière sèches/matière humides), arroser, déchiqueter les matériaux et retourner le tas fréquemment.

  • Durant l’hiver, un bon brassage ou retournement activera le tas au dégel.
  • Si votre tas est bien aéré et bien équilibré, il ne produira pas d’odeur désagréable. Si vous avez des odeurs, c’est que votre tas est trop humide, ou trop compact. Retournez-le pour l’aérer ou ajoutez des fleurs sèches.
  • Utilisez-le sur votre gazon, dans votre jardin, autour de vos arbres ou mélangez-le avec du terreau d’empotage pour vos plantes.
  • Si le tas ne réduit pas ou ne produit pas de chaleur, c’est que le processus n’est pas activé. Provoquez-le en ajoutant de l’eau si le tas est trop sec et mélangez bien ; à l’inverse, si le tas est trop humide et boueux, étendez-le au soleil et ajoutez des résidus secs.
  • N’oubliez pas de garder du vieux compost pour le mélanger à la nouvelle matière première.
  • Retournez ou mélangez le compost toutes les deux semaines ou à chaque ajout de matière. Ceci permet au compost de bien s’aérer.
  • Le compost est prêt à être utilisé lorsqu’il est foncé, qu’il s’émiette et qu’il dégage une odeur terreuse.
  • Tamisez le compost pour éliminer les matières qui ne sont pas entièrement décomposées et remettez-les dans le composteur.

Acheter un Composteur
Vous pouvez acheter un composteur du type composteur 400 L, qui convient à une famille de 4 personnes avec un jardin de 800 m2 maximum environ :

Les avantages

Montage simple et rapide
Aération maximale et optimale facilitant une décomposition accélérée de vos déchets dans odeurs
Large ouverture facilitant l’apport des déchets au composteur grâce à un couvercle en 2 parties
Retrait du compost facilité grâce aux portes détachables en partie basse

Une fabrication  de compost innovante à l’usine de dépollution de Léry

La Communauté d’agglomération Seine-Eure met à la disposition des habitants du territoire ce compost normalisé dans les déchèteries de La Haye Malherbe, Pont-de-l’Arche, Val-de-Reuil et Vironvay pendant tout le mois d’avril et durant les heures d’ouverture. Cette opération pourrait être renouvelée à l’automne.

Pour obtenir ce compost gratuit, rien de plus simple. Les habitants présenteront aux gardiens des déchèteries un justificatif de domicile (facture EDF, téléphone, eau…).

Le compost mis à disposition des usagers sera stocké en vrac. Ces derniers devront donc se munir de sacs ou de leur remorque pour le charger.

Ce compost est un mélange de branches broyées et de boues issues de l’usine de dépollution de Léry. Le produit subit une fermentation d’une durée de 7 jours et une phase de maturation de 14 jours. A l’issue de ces 2 phases, le produit est passé dans un tamis où la finesse du compost peut être modifiée selon les besoins (20, 10, ou 5 mm). Le processus respecte une règlementation stricte et normalisée.

La station de compostage est calibrée pour produire 10 000 tonnes de compost par an. Il est principalement utilisé par les agriculteurs du territoire. Dans le cadre de sa politique de développement durable, l’Agglomération a décidé de distribuer gratuitement du compost aux habitants du territoire Seine-Eure.

Notez que chaque année, le service propreté met gratuitement à disposition des habitants des bacs à compost de 800 litres en bois (1 bac par foyer pour 5 ans).

Pour en savoir plus…Visitez.. : Faire du Compost, Écologique et bon pour le Jardin

 


Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->