Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
La Grande Guignolee des Medias

8 Façons dont la Météo Influence votre Santé

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.activebeat.com/fr/sante-mentale/8-facons-dont-la-meteo-influence-votre-sante/8/

8 Façons dont la Météo Influence votre Santé

Nous avons tous blâmé le temps pour nos dépressions, migraines, et peut-être aussi pour nos douleurs articulaires. Mais des études ont révélé des liens entre les phénomènes météorologiques extrêmes et certaines maladies.

Voici 8 façons dont la météo influence notre santé et notre bien-être général…

1. Migraines

La pression barométrique – ou plutôt un pic d’humidité ou une chute soudaine de température – a longtemps été pointée du doigt pour causer des migraines chez les personnes sujettes. Mais récemment, la pression barométrique a déclenché des migraines chez les individus ne souffrant pas de migraines chroniques. C’est pourquoi un air sec, chaud, peu humide, et des températures stables sont préférés par les victimes de migraines.

2. Eczéma

Si vous souffrez d’eczéma, penser aux shorts courts, aux débardeurs et aux bikinis peut vous faire donner envie d’hiberner. L’été est le temps privilégié pour le type de peau sèche, squameuse et les démangeaisons qui exacerbent l’eczéma. Mais vous n’êtes jamais gagnant quand le temps froid, sec et venteux est aussi mauvais. L’eczéma réagit quand la température du corps est en déséquilibre et que la peau est soit trop froide soit trop chaude.

3. Douleurs articulaires

Est-ce que ce genou délicat ou ce coude douloureux vous démange encore ? Regardez votre thermomètre, il fait surement froid et sec dehors, et c’est à ce moment que la douleur arthritique dans les articulations porteuses apparait. Des études affirment qu’une chute de température et l’humidité peuvent causer sensibilité et inflammation dans les articulations touchées.

4. Dépression

S’il y a un orage en formation dehors et que vous êtes à tendance dépressive, il y a surement des nuages noirs sur votre humeur aussi. Une étude de l’Université de Barcelone lie les changements de pression barométrique, qui apparaissent souvent dans les heures précédant un orage, avec l’accroissement des symptômes de la dépression. Si vous souffrez de trouble affectif saisonnier (TAS), vous savez déjà comment la météo froide et hivernale affecte négativement votre humeur.

5. Asthme

Vous pourriez éviter de faire de l’exercice par peur de déclencher une crise d’asthme. Mais l’inflammation des voies respiratoires pourrait être davantage déclenchée par la météo que par l’activité physique. Quand de l’air froid est inspiré dans les poumons, il a moins le temps de se réchauffer dans les voies respiratoires, causant une inflammation soudaine et l’inévitable respiration restreinte associée à la crise d’asthme.

6. Crise cardiaque

Vous devriez éviter de pelleter si vous avec un risque de maladie cardiovasculaire ou avez souffert d’une crise cardiaque dans le passé. Mais ce pourrait être le froid extrême plutôt que l’effort physique d’enlever la neige qui serait votre plus grande menace, causant un rétrécissement des artères coronariennes. Donc la prochaine fois que votre médecin vous fait promettre de ne pas pelleter votre allée, vous avez une double excuse – effort physique et température. Il en va de même pour la chaleur extrême, quand la température du corps s’élève et que le corps devient dangereusement déshydraté et sujet aux coups de chaleur.

7. Maladies pulmonaires

Si vous souffrez de maladies respiratoires chroniques, comme l’emphysème ou la bronchite, faites attention aux climats très chauds et très froids. De longues périodes de météo chaude et humide peuvent stresser votre respiration tandis que les poumons tentent d’inspirer plus d’oxygène pour réduire la température du corps, entrainant respiration sifflante, toux et essoufflement.

8. Allergies

Etes-vous un de ces individus malchanceux qui peuvent ressentir l’éternuement arriver dès que les bourgeons montrent leur nez au printemps ? Vous pouvez blâmer le pollen – surtout si vous souffrez de rhume des foins, mais au cours des dernières années, des éternuements incessants, des douleurs aux sinus et l’impression de manquer d’air au printemps a augmenté chez les enfants et ceux qui n’ont jamais eu d’allergies auparavant (comme moi). Il semblerait que des changements drastiques d’humidité et de température soient responsables de ces explosions soudaines de pollen provenant de fleurs, d’arbres et de graminées.

 

Pour en savoir plus…Visitez:  8 Façons dont la Météo Influence votre Santé


Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->