Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
La Grande Guignolee des Medias

3 Questions Fréquentes sur le Dépistage du Cancer du Côlon

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.pagesjaunes.ca/trucs/3-questions-frequentes-sur-le-depistage-du-cancer-du-colon/

3 Questions Fréquentes sur le Dépistage du Cancer du Côlon
Au Canada, le cancer colorectal est la deuxième cause de décès la plus fréquente chez les hommes et la troisième chez les femmes. Nous allons répondre à quelques-unes des questions les plus couramment posées sur cette maladie et ses procédures de dépistage.

1. Puis-je me contenter d’avoir une sigmoïdoscopie plutôt qu’une coloscopie?
Gardez à l’esprit que la coloscopie n’est pas considérée comme la référence absolue des tests par hasard.

  • Une coloscopie permet au médecin de voir l’ensemble du gros intestin, ce qui en fait la meilleure méthode pour détecter les tumeurs du côlon et les polypes (petites excroissances ressemblant à des verrues sur la muqueuse de l’intestin qui peuvent devenir cancéreuses).
  • Des études montrent que la coloscopie détecte environ 90% des gros polypes et 75% des plus petits. Le taux de détection des cancers du côlon déjà développés est encore plus élevé.
  • Une sigmoïdoscopie n’examine que la partie basse du gros intestin (appelée le sigmoïde ou côlon descendant) et le rectum.
  • Le test est moins cher et plus rapide que la coloscopie, ne nécessite pas de sédation et comporte un risque plus faible de complications.
  • Les inconvénients? Il ne permet pas de voir les tumeurs et les polypes dans environ la moitié du côlon.

Tout cela pour dire que la coloscopie est considérée par la plupart des médecins comme la première ligne de défense contre le cancer du côlon.

  • Mais, si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas en faire une, une sigmoïdoscopie et une recherche annuelle de sang occulte dans les selles sont votre seconde meilleure option.

 

2. Une coloscopie «virtuelle» est-elle aussi précise qu’une coloscopie traditionnelle?
La coloscopie virtuelle est une alternative séduisante, mais il faudra encore davantage de recherches avant que les experts puissent la recommander à la place d’une coloscopie classique.

  • La coloscopie virtuelle produit des images en trois dimensions de votre côlon sans sédation nécessaire. La procédure prend environ 10 minutes, ce qui est beaucoup plus rapide que la coloscopie classique.
  • La coloscopie virtuelle produit des images en trois dimensions de votre côlon sans sédation nécessaire. La procédure prend environ 10 minutes, ce qui est beaucoup plus rapide que la coloscopie classique.
    Bien que cela semble intéressant, il y a des inconvénients.
  • La coloscopie virtuelle ne vous dispense pas du rituel de nettoyage du côlon avant le test, que personne n’apprécie, et si le test détecte un polype, il faudra faire un suivi avec une coloscopie traditionnelle (et répéter le rituel de nettoyage intestinal) pour enlever le polype.
  • La précision d’une coloscopie virtuelle peut dépendre de la personne qui effectue le test.
  • La coloscopie virtuelle est encore un nouveau test de dépistage et plusieurs rapports suggèrent que de nombreux médecins ne la maîtrisent pas encore.

 

3. La recherche de sang occulte dans les selles est-elle utile?
Le test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) est un test relativement simple qui peut détecter des traces de sang dans les selles, ce qui est souvent le seul symptôme du cancer colorectal.

  • Une seule RSOS n’est pas aussi précise qu’une coloscopie, même si en faire une chaque année augmente son efficacité. Elle peut être intéressante entre les sigmoïdoscopies, ou comme la méthode de dépistage la plus minimale si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas avoir une sigmoïdoscopie ou une coloscopie.
  • Le sang dans les selles peut être un signe de cancer ou peut indiquer que vous avez des polypes (petites excroissances qui peuvent se transformer en tumeurs).
    Toutefois, un test positif ne signifie pas nécessairement que vous avez un cancer colorectal. Un certain nombre de problèmes gastro-intestinaux peuvent causer la présence de sang dans les selles, dont la colite, les hémorroïdes et la maladie de Crohn.
  • Si une RSOS trouve du sang dans vos selles, votre médecin va prescrire d’autres tests afin d’en déterminer la cause.
    Faire une RSOS annuelle est une option peu coûteuse pour le dépistage du cancer du côlon, bien que les médecins recommandent de faire une sigmoïdoscopie tous les cinq ans comme précaution.
  • Le cancer colorectal étant fréquent et sévère, il est important de prendre les tests au sérieux. Assurez-vous d’en parler avec votre médecin et considérez toutes les options de test pour trouver celui qui est approprié pour vous. Et rappelez-vous: vous ne pouvez pas être trop prudent quand il s’agit du cancer du côlon.

 

Pour en savoir plus…Visitez:    http://www.pagesjaunes.ca/trucs/3-questions-frequentes-sur-le-depistage-du-cancer-du-colon/

 


Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->