Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
La Grande Guignolee des Medias

10 Ingrédients Qu’on ne Comprend pas à L’épicerie, Mais qui ne Sont Pas Dangereux!

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.

10 Ingrédients Qu’on ne Comprend pas à L’épicerie, Mais qui ne Sont Pas Dangereux!
On regarde de plus en plus les étiquettes des aliments qu’on achète et c’est tant mieux! Cela veut dire qu’on est de plus en plus sensibilisés aux ingrédients un peu douteux ou artificiels.

Même si c’est une bonne chose de se méfier des fameux ingrédients imprononçables, c’est quand même important de savoir aussi que ce ne sont pas tous les ingrédients avec lesquels nous ne sommes pas familiers qui sont néfastes pour notre santé.

En voici quelques exemples:

1. L’acide ascorbique

Ça a l’air un peu épeurant comme ça (de l’acide, argh!), mais il s’agit tout simplement de bonne vieille vitamine C.

Plusieurs aliments contiennent naturellement sa forme pure, comme les agrumes bien entendu, mais aussi beaucoup d’autres fruits et légumes. Dans les aliments qu’on achète, il est utilisé comme antioxydant qui empêche la prolifération des bactéries et qui prévient le brunissement. Cet additif est également largement utilisé dans l’industrie du vin.

Ascorbique, qu’est-ce que ça veut dire? Anti-scorbut, c’est tout! Cette maladie survient en effet dans le cas de graves carences en vitamine C.

2. Acide sorbique

À ne pas confondre avec l’additif précédent, il s’agit cette fois d’un acide gras insaturé, extrait des baies de sorbier. On le trouve également sous forme de sel, les sorbates, qui sont plus présentes dans l’industrie alimentaire parce qu’elles sont solubles dans l’eau.

L’acide sorbique est un antifongique (qui empêche la prolifération des champignons) et un agent de conservation pour les fruits et légumes. On peut aussi en trouver dans le yogourt, le jus, la mayonnaise et la margarine.

3. Agar-agar

Derrière ce nom étrange ce cachent… des algues! Il s’agit tout simplement d’un additif gélifiant qui provient d’une sorte d’algue rouge japonaise. Ce produit peut remplacer la gélatine traditionnelle (qui est d’origine animale), tout en étant plus puissant et plus stable que celle-ci (il résiste mieux à la chaleur).

4. Carbonate de calcium

Il s’agit d’une poudre calcaire, qu’on trouve aussi dans la craie (!) et naturellement dans le marbre, les coquilles d’oeufs et les coquillages. Ce produit est même utilisé en médecine comme antiacide et comme supplément de calcium tout simplement. À condition de ne pas en consommer de doses excessives, il est tout à fait inoffensif! Dans l’industrie alimentaire, il est surtout utilisé comme colorant alimentaire blanc.

5. Carbonate de magnésium

Il s’agit d’une poudre provenant du magnésite, dont s’enduisent par exemple les haltérophiles et les alpinistes pour éviter d’avoir les mains moites. Dans l’industrie alimentaire, on l’utilise pour régulariser l’acidité, comme agent antiagglomérant et pour fixer la couleur dans certaines préparations. Cet additif sans aucune contre-indication est même permis dans les aliments bios.

6. Caséine

C’est la protéine principale du lait. On l’utilise pour rendre certaines crèmes glacées et autres friandises glacées plus crémeuses.

7. Chlorhydrate de thiamine

Encore une fois un nom un peu stressant, mais qui n’a pas lieu d’être : c’est une forme de vitamine B1 (la thiamine). Comme il s’agit d’une vitamine essentielle pour le fonctionnement du cerveau et pour la digestion, celle-ci est parfois ajoutée à titre de nutriment dans des aliments enrichis de vitamines, par exemple la farine et ses produits dérivés.

8. Gomme de xanthane

On dirait un nom provenant d’un livre de science-fiction, mais il s’agit seulement d’un émulsifiant et stabilisant d’origine naturelle. On s’en sert dans certains aliments qui contiennent à la fois de l’eau et du gras (qui ont donc tendance à se séparer) comme des vinaigrettes et des produits laitiers. C’est également un ingrédient incontournable des produits de boulangerie et de pâtisserie sans gluten.

9. Lécithine (de soya par exemple)

C’est un émulsifiant fait à partir de lipides qui peuvent être d’origine végétale ou animale. Celle faite à partir de soya, la plus répandue, est utilisée pour donner une texture homogène à de nombreux produits alimentaires, comme le chocolat ou les smoothies. Les lécithines sont non-toxiques, mais peuvent avoir des effets secondaires digestifs lorsque consommées en grandes quantités.

Fait intéressant : la lécithine de soya fait l’objet de recherches médicales et montre des possibilités très prometteuses pour le traitement de certaines maladies comme le psoriasis.

10. Maltodextrine

Un additif de la famille des sucres, extrait de l’amidon de blé, de maïs ou de la fécule de pomme de terre. On l’utilise beaucoup dans l’industrie alimentaire comme support aux arômes ou pour améliorer la texture d’une préparation. La maltodextrine peut aussi sucrer un peu les aliments. Elle est très répandue en cuisine créative et moléculaire. De plus, les sportifs qui prennent des suppléments la connaissent bien.

Pour en savoir plus..Visitez…10 Ingrédients Qu’on ne Comprend pas à L’épicerie, Mais qui ne Sont Pas Dangereux!

Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->