Circulaire-en-ligne.ca
Recherchez sur le site:
Aubaines & Promotions Concours Circulaires
 
La Grande Guignolee des Medias

10 Conseils pour Faire Face au « pipi au lit »

Liens sponsorisés

Circulaire-en-ligne.ca n'est pas propriétaire de cet article et le partage de façon indépendante dans le but de promouvoir l'information.
Lire l'article complet sur le http://www.plurielles.fr/parents/fiche-pratique/10-conseils-pour-faire-face-au-pipi-au-lit-6946182-402.html

10 Conseils pour Faire Face au « pipi au lit »
Mon enfant a 6 ans voire plus et fait toujours pipi au lit. Ce trouble urinaire, appelé énurésie, concerne un enfant sur dix (surtout des garçons) entre 5 et 10 ans et environ 2 % des adolescents.

Est-ce normal ? On parle d’énurésie nocturne seulement chez les enfants de 5 ans et plus. Avant l’âge de cinq ans, les médecins estiment qu’un enfant qui fait pipi au lit est un phénomène naturel et normal qui passera avec le temps. Le saviez-vous ? Ce trouble est handicapant pour les enfants qui peuvent se sentir vexés voire humiliés notamment quand ils partent en classe de découverte ou en colonie de vacances. Certains ont même tendance à se replier sur eux-mêmes. Le « pipi  au lit  » ne doit pas être perçu par les parents comme une fatalité car ce trouble disparaît généralement rapidement.

Si l’enfant fait pipi de manière incontrôlée ou inconsciente pendant le sommeil, les médecins estiment que ce pipi au lit tardif est une « anomalie » à partir de 5 ou 6 ans. Si l’enfant, qui n’a jamais été propre, fait pipi au lit de nuit comme de jour, c’est une énurésie primaire. Cette énurésie primaire n’a pas toujours d’origine psychologique. Si un enfant, qui a vécu un traumatisme émotionnel (divorce, déménagement, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur…), se remet à faire pipi au lit alors qu’il était propre depuis au moins six mois. On parle alors d’énurésie secondaire. Dans ce cas, il est préférable de pratiquer un bilan à la recherche d’une infection urinaire ou d’une parasitose intestinale.

Avant de mettre les conseils en pratique, il faut comprendre pourquoi un enfant fait « pipi au lit »? L’enfant produit trop d’urine la nuit en raison d’une diminution de son hormone antidiurétique naturelle au cours du sommeil. Et la vessie ne joue plus son rôle de réservoir hermétique. Elle se vide trop tôt, se remplit et ainsi de suite… Les enfants peuvent donc uriner plusieurs fois sans être réveillés. On parle alors « d’hyperactivité vésicale » et il est tout à fait possible que ces enfants soient victimes d’envies fréquentes voire de fuites urinaires dans la journée.

Il faut aussi en connaître les causes ? Elles n’ont pas été toutes ciblées par le milieu médical. Mais il semble que l’énurésie soit héréditaire ! Le risque serait d’environ 40 % si un des parents souffrait d’énurésie et de 60 % si les deux étaient atteints de ce trouble. Dans le cas de l’énurésie primaire, l’immaturité de la vessie est souvent responsable. Y a-t-il des solutions ? Que faut-il faire ou ne pas faire ?

Voici quelques conseils pratiques

1- Les parents doivent d’abord analyser les raisons pour dédramatiser les choses. Leur mission… identifier la cause. Ils doivent dialoguer, le rassurer et surtout il ne faut pas disputer ou punir car l’enfant n’a pas conscience de la gêne occasionnée. Vous pouvez aussi consulter un médecin pour éliminer toute cause médicale.

2- Papa et maman doivent lui expliquer le fonctionnement de son corps et les raisons de l’immaturité de sa vessie.

3- Si votre enfant a soif avant d’aller se coucher, il faut qu’il doive. En revanche, il doit apprendre à se désaltérer régulièrement pendant la journée et bannir les boissons gazeuses et sucrées ainsi que le lait après le goûter. Ces boissons augmentent en effet l’envie d’uriner.

4-Les parents ne doivent pas réveiller leur enfant quand il est en plein sommeil pour l’obliger à uriner. Ils ne règleront pas le problème et pourraient en plus provoquer des troubles du sommeil chez l’enfant.

5- Il n’est pas nécessaire de lui changer ses draps plusieurs fois au cours de la nuit mais il est plutôt préférable d’installer une alèse plastifiée ou des sous-vêtements adaptés pour la nuit.

6- La famille doit aider l’enfant à se responsabiliser. Il est en effet assez grand pour changer de pyjama au milieu de la nuit et de le déposer dans le panier à linge.

7- Il est fortement conseillé que l’enfant aille aux toilettes avant de s’endormir dans les bras de Morphée.

8-Il existe un appareil avec une sonnerie qui se met en marche dès les premières gouttes d’humidité. Si l’enfant est d’accord, vous pouvez en installer un. La sonnerie le réveillera et il pourra de lui-même se rendre aux toilettes.

9-Chez certains enfants, le « bourrage de crâne » peut marcher. Comment ? L’enfant évitera d’aller uriner après le souper. Quand il est au lit et qu’il a besoin de faire pipi, papa ou maman peut lui demander de répéter cette phrase « Ma vessie est pleine, j’ai envie de faire pipi et il faut que je me lève ». Après plusieurs répétitions, il pourra aller faire pipi.

10-Si toutes ces solutions ne fonctionnent pas, les parents peuvent consulter le pédiatre ou le médecin qui envisagera un traitement médicamenteux.

Pour en savoir plus…Visitez  :10 Conseils pour Faire Face au Pipi au Lit

 


Vous êtes l'auteur de cet article? Si vous souhaitez y apporter une modification, mettre votre site plus en valeur sur la page ou partager d'autres articles, utilisez notre formulaire de contact. Si vous trouvez que nous contrevenons à votre propriété intellectuelle et souhaitez que nous retirions le contenu, utilisez ce formulaire pour nous le laisser savoir et nous procèderons dans les plus brefs délais.

Inscription
Fermer Afficher
-->